Intelligence verbale linguistique

intelligence verbale linguistiqueUn enfant qui possède un bon niveau d’intelligence verbale linguistique a une mémoire liée aux mots. Il apprend facilement les langues étrangères car il possède une grande sensibilité aux sons.

Il s’exprime avec facilité, aime parler, lire, écrire, expliquer et convaincre.

Le problème de ces enfants est qu’ils peuvent facilement se retrouver qualifiés d’impulsifs, ce qui est normal, car ils aiment prendre la parole et ont quasiment tout le temps quelque chose à dire !

Ce sont de grands bavards.

L’incapacité à traduire sa pensée en mots, à lire, écrire et s’exprimer correctement, peut créer le sentiment d’être incompris (en particulier face à ceux qui maîtrisent mieux cette intelligence) et engendrer des réactions de violence ainsi que des difficultés dans la vie quotidienne.

Lire suppose avoir la capacité d’associer les lettres aux sons, savoir les combiner, reconnaître les mots et déduire le sens de la phrase or, dans le domaine de la lecture l’efficacité du système éducatif français est médiocre comparée à l’échelle internationale et va en se dégradant depuis le début du siècle.

20 % des jeunes quittent l’école chaque année en grande difficulté de compréhension de l’écrit et environ 45 % d’élèves poursuivant leurs études (parfois jusqu’à l’université) disposent d’une maîtrise très incertaine de la langue écrite.

L’intelligence verbale linguistique est donc ce qui permet aux gens de communiquer, plus elle est développée, plus la communication est simplifiée.

Métiers pour lesquels il est indispensable d’avoir un bon niveau d’intelligence verbale linguistique :
Politicien, écrivain, romancier, scénariste, orateur, politicien, journaliste, traducteur etc.

voir aussi

voir aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *